L’environnement et le paysage 

L’environnement

Des inventaires de terrain ont été réalisés pour déterminer la présence ou non d’espèces spécifiques sur la zone du projet. Le recensement exhaustif de la faune et de la flore conduit à qualifier les enjeux relatifs de faibles à modérés :

  • aucune espèce protégée n’a été recensée,
  • des contacts ponctuels ont été recensés avec l’Alouette lulu, quelques reptiles et insectes à enjeu modéré,
  • le terrain peut-être une zone de vie, de chasse ou de transit pour certains chiroptères, oiseaux et reptiles,
  • la présence de l’écureuil roux correspond à un enjeu faible.
environnement-cuivre_des_marais

La mise au point du projet vise les zones aux enjeux les moins marqués. Ce qui n’a pas pu être évité fera l’objet de mesures de compensation (ERC), en concertation avec les autorités et organisations compétentes.

Les emprises du projet seront quant à elles bien balisées afin de préserver l’environnement à proximité lors de la réalisation du chantier.

L’insertion paysagère

Vers Aix/ Marseille

La zone d’emprise de l’entrée est composée en partie de genêts d’Espagne et de quelques arbres. Le projet prévoit de végétaliser les nouveaux aménagements. Le long de la première partie de la bretelle, les talus en remblais seront parés d’un mélange d’arbustes. Le bassin créé entre la gare de péage et l’autoroute A7 sera intégré au paysage par la plantation de haies arbustives en son pourtour et la végétalisation des talus.

environnement-talagard

Vers Avignon/ Lyon

Actuellement, la zone d’emprise de la sortie est composée de pins d’Alep et de pins parasols, avec quelques carrés d’oliviers. Le projet porte donc une attention particulière à la revégétalisation du site. De jeunes plans de pins seront plantés pour reconstituer à terme un boisement forestier. Des arbres adultes et quelques cyprès de Provence seront également ajoutés. Un bassin sera creusé entre l’autoroute et la gare de péage, agrémenté de végétation et de haies arbustives.

environnement-roquerousse